La Meusienne/TrefilUnion : synergies et investissements à venir

Les deux entreprises meusiennes ont été rachetées par la structure suisse LiCap GmbH au fonds d’investissement Mutares en août 2021. Une autre entreprise (Eupec, située dans le Nord) est concernée par ce rachat.

« Depuis la reprise, toute une série d'améliorations potentielles ont été identifiées (…) qui n'ont malheureusement pas été utilisées ou pas suffisamment à ce jour » indique Wolfgang Lichtenwalder, co-gérant de LiCap GmbH. L’ambition est « d’amplifier les effets de synergie existants autant que possible et de manière significative, avec la direction et tous les employés (…) principalement dans le domaine de l'administration ainsi que des fonctions individuelles dans la production et la gestion de la qualité. »

Reconnaissance marché

TréfilUnion, basée à Commercy, et La Meusienne, basée à Ancerville, sont toutes les deux orientées produits : la première fabrique du fil de fer et d'acier de précontrainte, quand la seconde est un fabricant de tubes soudés en acier inoxydable. Les deux entreprises approvisionnent principalement le marché français, La Meusienne exportant notamment vers l'Allemagne.
Malgré une situation générale plutôt difficile sur le marché de l’acier (les dégradations liées au Covid-19 sont encore visibles dans toute la chaîne d'approvisionnement et de production), TrefilUnion comme La Meusienne ont une très bonne reconnaissance auprès de leurs clients.

 

LaMeusienne1
 
LaMeusienne2
 
LaMeusienne3

 

Machines et formations

TrefilUnion prévoit un chiffre d'affaires de 27 M€ avec 93 employés pour 2021. La Meusienne prévoit un chiffre d'affaires de 29 M€ avec 114 employés pour 2021 » détaille Wolfgang Lichtenwalder. EUPEC, fournisseur de revêtements pour oléoducs et gazoducs, réalise de son côté 11 M€ de CA, pour 65 salariés.
A l’époque de la cession, Mutares avait indiqué, dans un communiqué de presse, que « c'est l'alliance des activités orientées produits de TréfilUnion et de La Meusienne avec la nature projet d'EUPEC qui permettra une croissance significative tout en garantissant des revenus récurrents. »

Du côté de LiCap GmbH, la priorité est clairement donnée à la compétitivité : « En raison de l'âge des machines, qui n'ont pratiquement pas été renouvelées pendant de nombreuses années, divers investissements sont prévus. En outre, des investissements seront réalisés dans la formation continue des employés de longue date afin de les maintenir à jour dans leurs domaines de travail respectifs » souligne Wolfgang Lichtenwalder.

 

 

Publié le 25 novembre 2021 - Aurélien Tardiveau
© Photos La Meusienne 2019

Département de la Meuse Fond national d'aménagement et de développement du territoire Fond européen de développement régional GIP OBJECTIF MEUSE Pacte Lorraine GRAND-EST - ALSACE - CHAMPAGNE-ARDENNE - LORRAINE